Point d’information concernant la mise en place de la règlementation européenne :

Le programme de l’examen théorique télépilote n’évoluera pas avant le dernier trimestre 2023, nos cours et les questions ne prennent donc pas encore en compte certains éléments de la nouvelle règlementation européenne, comme par exemple les scénarios européens STS-01 et STS-02 car vous n’aurez pas de question dessus à l’examen prochainement.

Les changements apportés à l’examen au 1er janvier 2021, suite à l’entrée en application partielle de la règlementation européenne sont bien présents sur notre site (nouvelle limitation de hauteur de 120m, notification préalable obligatoire en zones SETBA/VOLTAC actives, etc.)

Les STS (les nouveaux scénarios européen) entrent en application seulement le 1er janvier 2024.

Dans tous les cas, il est possible pour un exploitant de se déclarer selon ces scénarios nationaux S-1, S-2 et S-3 jusqu’au 31 décembre 2023. Les déclarations d’activités devant être renouvelées tous les 2 ans, il sera possible pour ces exploitants uniquement de voler en S-1, S-2 et S-3 jusqu’à la fin de validité de leur déclaration d’activité, soit jusqu’au 1 janvier 2026.

A partir du 1er janvier 2024, il ne sera plus possible de se déclarer selon les scénarios nationaux S-1, S-2 et S-3. Un exploitant devra automatiquement se déclarer selon un scénario européen : STS-01 ou STS-02.

La DGAC regarde actuellement comment elle va autoriser légalement (vis-à-vis de l’Europe) la validité du Certificat Théorique Télépilote Français (CATT) pour éviter de repasser le test théorique (une équivalence sera sûrement délivrée).

Questions concernant l’examen théorique télépilote ouvert depuis  juillet 2018 (qui est la référence actuelle pour devenir pilote de drone professionnel en France) :

Pour obtenir le certificat théorique Télépilote, vous devez passer un examen d’une durée de 1h30 et 60 QCM. Vous devez obtenir 75% de réponses justes (45/60). La calculatrice n’est pas autorisée à l’examen !

Comment devenir pilote de drone civil ?

Pour devenir Télépilote de drone civil, il faut obtenir le Certificat d’Aptitude Théorique Télépilote (CATT) puis une attestation de suivi de formation pratique.

Ce CATT vous permet de voler selon les règles de la catégorie Spécifique. Qui peut le plus, peut le moins : il vous permet également de voler selon les règles de la catégorie Ouverte.

Est-ce que les questions pour le théorique Télépilote que vous proposez correspondent à l’examen officiel ?

Oui, nous avons contacté un rédacteur de QCM professionnel, lui-même télépilote et spécialiste en droit aéronautique, qui a suivi les Objectifs de Connaissance de l’examen Télépilote et rédigé en fonction les QCM correspondants. Vous êtes ainsi assurés d’avoir les connaissances requises pour présenter l’examen et vous retrouverez des questions similaires lors de votre passage de l’épreuve.

De nouvelles questions de Télépilote sont régulièrement ajoutées à notre base au fur et à mesure des évolutions de la règlementation et/ou des évolutions techniques. Les modalités de l’examen sont à présent connues, l’examen d’une durée d’1h30 comporte 60 QCM. Pour être déclaré reçu, il faut répondre de manière correcte à au moins 75% des questions.

Est-ce que les questions sont celles que j’aurais à l’examen ?

Les questions proposées sur le site drone-exam.fr répondent aux Objectifs de Connaissance décidés par l’Autorité (la Direction Générale de l’Aviation Civile et le Gouvernement). Nous avons ajouté des explications détaillées sur la plupart des questions, pour vous expliquer le raisonnement pour obtenir la bonne réponse et exclure les autres propositions.

En quoi consiste l’abonnement ?

Vous disposez d’un accès total et illimité dans le temps aux QCM Télépilote (pilote de drone). Le tarif est de 60 Euros TTC pour l’accès à l’ensemble des questions du certificat théorique.

Quelles sont les options de règlement de l’abonnement ?

Le règlement de l’abonnement se fait par carte bancaire via notre fournisseur de paiements en ligne « stripe ».

Sur quels types de navigateur fonctionne le site ?

Le fonctionnement est validé sur les dernières versions des navigateurs les plus courants (Internet Explorer, Mozilla Firefox, Safari, Chrome, etc…)

Est-ce que le site fonctionne sur un smartphone ?

Parfaitement, l’affichage et le codage du site ont été spécialement élaborés pour une utilisation sur un smartphone (IPhone, IPad, Androïd, etc…)

Comment fonctionne le site ?

Vous répondez aux questions posées comme à l’examen, sous forme de QCM, si vous répondez faux, la question vous sera reposée jusqu’à ce que vous y répondiez juste. Vous « éliminez » au fur et à mesure les questions de chaque modules, jusqu’à la réussite. Vous pouvez ensuite reprendre le module du début, autant de fois que vous le voulez.

La calculatrice est-elle autorisée à l’examen ?

Non. L’usage d’un téléphone portable est également interdit (d’une manière générale, tout matériel électronique pouvant contenir des données ou transmettre ou communiquer une information, est interdit).

Quel matériel j’ai le droit d’apporter à l’examen ?

Le matériel suivant est autorisé : stylo, crayon, gomme, règle graduée, rapporteur, compas.

Je souhaite partager mon compte avec d’autres personnes, est-ce possible ?

Le problème est qu’un autre utilisateur va éliminer des questions à votre place, vous risquez fort de rater beaucoup de questions contenues dans la base… de plus vos statistiques seront faussées, vous n’aurez pas un reflet correct de votre progression et de votre niveau. Le système de connexion ne gère qu’un seul membre connecté à la fois, du coup, si quelqu’un se connecte avec vos identifiants, vous serez déconnecté et votre session en cours ne sera pas enregistrée.
Votre temps de travail sur le site et le nombre de questions éliminées sur votre page personnelle seront aussi erronées.
Un compte ne dépasse qu’exceptionnellement les 10000 QCM traités, nous acceptons un dépassement dans la limite du raisonnable, le nombre d’adresses IP différentes utilisant un compte est aussi monitoré. Nous nous réservons le droit de bloquer un compte qui ne respecterait pas un minimum ces critères d’utilisations.
Nous n’effectuons pas de remise à zéro des comptes.

Est-il possible de déduire l’abonnement de mes impôts ?

Si vous n’avez pas obtenu la prise en charge des frais de formation (par votre employeur, le DIF, le Fongecif, Pôle Emploi, la Région, etc…), il vous est possible d’envisager d’opter pour le régime des frais réels pour votre imposition.
Si les frais de formation professionnelle (coût de la formation -abonnement Drone-exam notamment-, frais de transport, frais d’hébergement, intérêts d’emprunt, etc…), dépassent la déduction légale forfaitaire de 10% de vos revenus, vous pouvez déduire vos dépenses engagées pour devenir pilote professionnel de drone civil.